En Maud' Naturo
Naturopathie à Lyon

En Maud' Naturo, naturopathie à Lyon

L'absorption des nutriments dans votre intestin

Santé digestive

Vos troubles intestinaux n'étant (peut-être) pas ceux que vous croyez, vous aurez compris à la lecture des articles précédents que la prédigestion des aliments s'effectue dans votre bouche et se poursuit dans votre estomac qui doit produire des sécrétions suffisamment acides. Un manque d'acidité gastrique impactera négativement les étapes ultérieures de la digestion avec douleurs gastriques et intestinales à la clé.

Le duodénum, l'étape de l'absorption des nutriments :

Un estomac suffisamment acide aura correctement dégradé les aliments ingérés. Ceux-ci sortiront de votre estomac en franchissant la barrière du pylore (« sphincter portier » de la partie inférieure de l’estomac) à un pH acide à leur arrivée dans le duodénum. Le duodénum est la partie initiale de votre intestin grêle.

L'étape dans le duodénum correspond globalement à la freination de la sécrétion d'acide gastrique :

Régulation des sécrétions acides de l'estomac et alcalines du duodénum :

Le duodénum a un pH plutôt basique alors qu'il reçoit l'acide chlorydrique venu de l'estomac. Un système de régulation de ces sécrétions acides se met alors en place grâce à un phénomène de rétrocontrôle négatif qui va envoyer le message aux cellules de l'estomac de diminuer leurs sécrétions de substances acides. Ce système de rétrocontrôle s'active uniquement si le duodénum reçoit des sécrétions suffisamment acides de l'estomac.

Un estomac qui n'est pas suffisamment acide empêchera donc le bon déroulé des étapes digestives ultérieures.

Le steak frites (ou gratin de courgettes...) arrive (enfin) dans votre duodénum :

A cette étape, notre steak frites (ou gratin de courgettes au tofu lactofermenté selon vos préférences culinaires) a été broyé dans la bouche, liquéfié malaxé dans l’estomac et s’apprête à rejoindre le duodénum qui est la partie initiale de l’intestin grêle. C’est ici que l’ex steak frites (ou gratin …) arrivera transformé en chyme (bouillie alimentaire sortant de l’estomac) en étant arrosé par les sécrétions digestives du foie (bile) et du pancréas (lipase, amylase et protéase).

C’est dans le duodénum que l’absorption des nutriments commencera par diffusion passive.

assiette de steak frites

Un manque d'acidité gastrique inhibe les sécrétions biliaires et pancréatiques :

Le système de rétrocontrôle ordonne donc à l'estomac d'arrêter son activité, à la vésicule biliaire de vider sa bile dans le duodénum pour digérer les graisses et ouvre la voie aux sucs pancréatiques prenant le relais du processus de digestion (si tout va bien !).

A la découverte de votre duodénum :

Le duodénum est la partie initiale de l’intestin grêle qui forme une sorte de cadre autour du pancréas. Il reçoit le canal biliaire et le canal pancréatique qui déversent 2 sucs digestifs indispensables :

  • la bile sécrétée par le foie
  • les enzymes꙳ digestives sécrétées par le pancréas (lipase, amylase et protéase).

 

°une enzyme digestive est une sorte de petit ciseau qui va découper les grosses molécules des aliments en favorisant les réactions chimiques qui permettront de les transformer en nutriments assimilables (molécules de taille infime) par l’organisme.

Rôle du foie dans la digestion :

Le foie (comme le pancréas) produit des sécrétions endocrines et exocrines.

Endocrine, exocrine quésaco ?

Les sécrétions endocrines sont des substances qui vont être déversées dans la circulation sanguine (endo = à l’intérieur) comme les hormones (thyroïdiennes par exemple) à la différence des sécrétions exocrines qui sont des substances qui sortiront de l’organisme (exo = à l’extérieur) comme la sueur, la salive, les larmes par exemple.

Le foie produit des sécrétions exocrines (la bile, substance qui sera évacuée dans les selles) et endocrines (albumine, cholestérol et sang) selon les différents moments de la digestion.

Les sécrétions de bile produites par le foie se font en continu et sont stockées dans la vésicule biliaire. La vésicule biliaire délivre environ 1 litre de bile chaque jour (importance de bien s'hydrater) dans le duodénum à l’arrivée des aliments gras en se contractant pour éjecter son contenu. Entre les repas, la bile reste dans la vésicule biliaire où elle va être concentrée.

La bile contient des acides appelés sels biliaires :

De l'importance de (se) faire de la bile :

  • Les sels biliaires sont construits par le foie à partir du cholestérol (un ami qui vous veut du bien contrairement à sa mauvaise réputation). Ils agissent comme détergent (une sorte de paic vaisselle) qui vont fractionner les grosses molécules de matières grasses en millions de fines gouttelettes exposant ainsi une surface importante à l’action des enzymes digestives (nos petits ciseaux) qui viendront ensuite s’attaquer aux lipides.
  • La bile permet aussi de neutraliser les sécrétions acides de l’estomac par la présence de bicarbonate.
  • Les acides biliaires ont aussi une action désinfectante antibactérienne dans cette partie haute de l’appareil digestif.
  • Elle sert aussi à éliminer les déchets produits par le foie (bilirubine et excès de cholestérol).

La crise de foie, crise de quoi exactement ?

Nous sommes le seul peuple à parler de crise de foie pour la bonne raison que ce terme ne correspond à aucun phénomène physiologique réel. En réalité, le foie n’est pas le responsable à incriminer dans la crise de foie. Maux de tête, nausées, digestion laborieuse, bouche pâteuse sont causés par des excès alimentaires qui débordent les capacités de l’estomac. La vésicule biliaire se contracte pour éjecter la bile et tenter de fractionner les graisses du repas (on fait rarement des excès de brocolis et carottes râpées) et cela cause les douleurs épigastriques au côté droit. Le foie est en réalité indolore. Favoriser la vidange gastrique (diète, hydratation, HE de menthe poivrée + citron…) sera la meilleure des mesures à adopter.

homme qui a trop mangé et a une crise de foie

Les sécrétions exocrines du pancréas :

Le pancréas, cet oublié des processus digestifs :

Comme le foie, le pancréas produit des sécrétions endocrines et exocrines. Cette glande est surtout connue pour sa gestion de la glycémie avec sa production d'hormones endocrines que sont l'insuline et le glucagon. Pourtant, ses secrétions exocrines qui nous intéressent dans les processus de digestion représentent 99% de ses sécrétions

Les enzymes pancréatiques qui vont continuer de dégrader notre steak frites (ou gratin de courgettes...) sont :

  • l'amylase pancréatique qui va dégrader les sucres ( = l'amidon)
  • la lipase pancréatique qui va dégrader les lipides
  • la protéase qui va dégrader les protéines.

Pour produire des enzymes digestives, le pancréas a besoin du feu vert du système de rétrocontrôle qui fonctionne à partir des sécrétions acides de l'estomac. En cas d'acidité gastrique insuffisante, le pancréas restera inactif et ne produira pas d'enzymes digestives (je radote mais l'acidité de l'estomac est vraiment déterminante pour votre digestion)..

Jusqu'ici tout va bien :

Si la mastication a été suffisante et si l'estomac produit des sécrétions suffisamment acides pour donner l'ordre au foie et pancréas de prendre le relais des processus de digestion, alors les nutriments extraits du steak frites (ou gratin de courgettes bio...) seront assimilés au niveau de l'intestin grêle. 

Une seule de ces étapes est défaillante et c'est l'ensemble des processus digestifs qui sont impactés avec à la clé :

  • douleurs digestives ;
  • spasmes gastriques et intestinaux ;
  • ballonnements ;
  • gaz ;
  • constipation, diarrhée +/- en alternance ;
  • remontées acides ;
  • inflammation intestinale ;
  • intolérances alimentaires ;
  • SIBO/SIFO ;
  • candidose...

 

Les troubles digestifs ne s'expriment pas seulement au niveau digestif !

Vos troubles intestinaux n'étant (peut-être) pas ceux que vous croyez, ceux-ci ne restent pas localisés au niveau de la sphère digestive. Si les étapes de la digestion n'ont pas été correctement effectuées, les molécules qui constituent notre steak frites (ou gratin de courgettes bio...) arriveront mal dégradées et "attaqueront la barrière intestinale". Inflammation et hyper perméabilité intestinale rendront la barrière digestive peu étanche et laisseront passer dans l'organisme des métabolites inflammatoires et autres pathogènes qui, par la voie sanguine, créeront des phénomènes inflammatoires potentiellement dans tout votre organisme (dans vos articulations par exemple) et même jusque dans votre cerveau !

Vos troubles intestinaux ne sont (peut-être) pas ceux que vous croyez et leurs conséquences non plus. 

Comme le disait Hippocrate en sont temps : toute maladie commence dans l'intestin.


Articles similaires

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.