En Maud' Naturo
Naturopathie à Lyon

En Maud' Naturo, naturopathie à Lyon

Jusqu'à plus soif

Santé naturelle

L'eau, vous en consommez un peu, beaucoup, suffisamment ?

Si nous pouvons vivre sans apports alimentaires pendant une période d'environ 70 à 80 jours, une privation d'eau supérieure à 3 jours entrainera la mort. C'est dire si l'hydratation est importante au point d'en être vitale. Un bébé est composé à 90% d'eau, un adulte à 70%. La mort survient lorsque l'organisme descend à 65% de sa composition en eau. Avant d'en arriver là, toute variation des réserves hydriques de l'organisme entrainera son lot de problèmes. Boire en quantité suffisante et régulière est donc indispensable.

verre d'eau

Calcul simple pour connaitre vos besoins journaliers en eau :

Pour connaitre vos besoins personnels, il vous suffit de faire un calcul simple :

votre poids idéal en kilos X O,O3

Le poids idéal correspond à celui qui conviendrait le mieux pour votre taille. Si vous pesez 130 kg pour 1m50, votre poids idéal se rapprochera plutôt des 50kg que des 130. 

exemple : 50 X 0,03 = 1,5 litres

Cet exemple indique qu'une personne dont le poids idéal serait de 50 kg devrait boire chaque jour 1,5 litre d'eau en moyenne. Cette quantité s'ajoute aux apports hydriques issus de la consommation de fruits et légumes. Il conviendra même d'ajouter 2 grands verres d'eau après toute consommation de café, soda et alcool. Boire un grand verre d'eau après chaque pause pipi permet de prendre un bon automatisme.

Hydratez-vous régulièrement et efficacement :

verre et bouteille d'eau

Privilégiez une hydratation régulière tout au long de la journée plutôt que l'ingestion de grandes quantités de manière ponctuelle. L’eau à température ambiante est évacuée de l'estomac à la vitesse maxima de 600 ml par heure (inutile de boire plus en 1 heure, même par temps très chaud ou effort très déshydratant). Si l'eau fraiche est appréciée en saison chaude, les besoins hydriques peuvent être moins ressentis en saison froide. Pourtant, les besoins sont similaires et parfois même supérieurs si vous évoluez dans un intérieur surchauffé. Les tisanes seront alors d'une aide appréciable et leur goût agréable facilitera les apports hydriques. Pensez à la thermos à emporter au travail (de tisanes et non de café ;-). 

Quelle eau boire ?

L'eau du robinet est à éviter. Elle est rendue potable par oxydation au chlore pour éviter qu'elle ne contienne des microbes mais cette eau va vous oxyder par la même occasion (= perte d'électrons). L'autre problème et non des moindres est que l'eau du robinet contient des molécules si petites qu'elles sont très difficiles à déceler et à filtrer. Les analyses microbiologiques qui évaluent la salubrité de l'eau du réseau ne recherchent pas ces substances et donc ne les trouvent pas ! Hormones, antibiotiques, médicaments anti inflammatoires et produits de chimiothérapie notamment se retrouvent dans l'eau du robinet.  Vraiment dommage si vous prenez soin de manger bio et d'éviter les éléments néfastes contenus dans l'air et autres perturbateurs endocriniens. Ces molécules indésirables se retrouvent en plus grande concentration dans les eaux des grandes villes (rejets des grands hôpitaux notamment) ainsi que dans les zones agricoles et d'élevage. 

eau du robinet

Un filtrage est impératif. Quelque soit le matériel utilisé, veillez à changer très régulièrement les cartouches filtrantes au risque de créer un bouillon de culture bactérien. Le charbon de bois Binchotan peut trouver son intérêt.

L'eau en bouteille ?

L'eau vendue en bouteille est issue de sources préservées qui sont moins polluées que l'eau du réseau. Cette solution n'est ni écologique ni économique mais présente beaucoup plus d'avantages pour votre santé. Il faudra commencer par lire les étiquettes afin de savoir à quelle eau vous avez à faire. 

eau en bouteille plastique

A regarder sur les étiquettes :

  • Résidus à secs à 180° = c'est la quantité totale de minéraux contenue dans 1 litre d'eau exprimée en mg/l ;
  • pH = c'est le potentiel hydrogène c'est-à-dire la concentration en ions H+ (protons). La charge est acide si le pH est inférieur à 7 - neutre si le pH est égal à 7 et basique si le pH est supérieur à 7. Choisir une eau dont les quantités de bicarbonates sont supérieures à celles de sulfates et phosphates vous garantira une eau pas trop acide.

Le plastique des bouteilles est composé de polyéthylène téréphtalate (PET), un matériau chimiquement inerte qui ne migre pas dans l'eau.

Chaque personne a des besoins hydriques différents :

La naturopathie dit que l'eau est plus importante par ce qu'elle emporte que par ce qu'elle apporte. Tout dépend de votre condition, de vos besoins et de votre vitalité. Ainsi, une eau trop alcaline consommée pendant le repas viendra abaisser les sécrétions acides de l'estomac et entrainera des fermentations digestives. Une eau peu minéralisée sera parfaite pour favoriser un bon drainage rénal car des excès de minéraux viendront fatiguer et surcharger les reins en augmentant leur travail de filtration. Au contraire, une eau fortement minéralisée sera très indiquée après un épisode diarrhéique ayant entrainé une perte importante d'électrolytes de même que pour pour un sportif ayant besoin de se reminéraliser après un effort intense. 

verre d'eau

Etant tous différents, nos besoins hydriques le sont également. Puisque l'eau nous est vitale, il convient de suppléer à nos besoins hydriques personnels au quotidien avec une eau de qualité afin d'optimiser une bonne vitalité.


Articles similaires

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.