En Maud' Naturo
Naturopathie à Lyon

En Maud' Naturo, naturopathie à Lyon

Acidité gastrique : trop ou pas assez ?

Santé digestive

Les sécrétions acides de l'estomac sont souvent accusées d'être à l'origine de douleurs, brûlures gastriques et oesophagiennes, fermentations digestives et généralement associées à une infection à Helicobacter pylori. A tort la plupart du temps. En effet, bon nombre de problèmes gastriques sont plutôt liés à un manque de sécrétions acides. Les symptômes d'hyper et d'hypochlorydrie étant quasiment similaires, il apparait peu aisé de faire le distingo.

Alors, trop ou pas assez d'acidité gastrique ?

La production d'acides gastriques de l'estomac est d'environ 1,5 litre par 24 heures avec un PH entre 2 et 4 (proche de celui du vinaigre). Ces sécrétions sont composées d'ions chlorure Cl, hydrogène H+ et d'eau. 

La sécrétion d'acides gastriques se déroule en 3 phases :

  • Phase 1 : augmentation d'acide chlorydrique avant le début du repas par la pensée (miam), les sens (vue, odeur...) ;
  • Phase 2 : augmentation de la production d'acide chlorydrique par la distension gastrique, les protéines et les acides aminés puis diminution progressive selon la nature des aliments et de leur pouvoir tampon ;
  • Phase 3 : vidange gastrique et inhibition d'HCL.

Une acidité gastrique optimale permet :

- la "prédigestion" des aliments avant leur arrivée dans le duodénum : douleurs, ballonnements et fermentations intestinales évitées (SIBO également) ;

- la conversion du pepsinogène en pepsine : bonne digestion des protéines et synthèse de vitamine B12 plus bas dans l'iléus ;

- la réduction des ions ferriques Fe 3+ en ions ferreux Fe 2+ : préserve de l'anémie ;

- l'ionisation des sels de calcium en ions Ca 2+ : assure une bonne minéralisation osseuse ;

- la régulation de la vidange de l'estomac (ralentissement si excès d'ions H+) : évite les ballonnements dès la fin du repas typiques d'un manque d'acidité gastrique ;

- favorise la sécrétion d'enzymes dans le duodénum : continuité de la digestion du bol alimentaire assurée. 

Un manque d'acidité gastrique entraine de nombreux problèmes digestifs :

La suite des processus digestifs et l'absorption des nutriments au niveau de l'intestin grêle dépend de la bonne acidité de votre estomac. Un estomac qui ne produit pas suffisamment d'acide chlorhydrique engendre :

  • une mauvaise vidange gastrique avec remontées acides (confondues avec une sensation d'excès d'acidité).
  • une mal digestion des protéines avec dysbiose de putréfaction.
  • une prolifération anarchique bactérienne ou fongique dans l'intestin grêle (SIBO/SIFO).
  • une diminution de l'absorption du calcium avec risque d'ostéoporose.
  • une diminution de l'absorption du fer, de la vitamine B12, B9, du magnésium, du zinc ainsi que des médicaments.
  • une diminution de la sécrétine et la cholécystokinine (hormones indispensables pour la suite des processus de digestion).

Facteurs favorisant un manque d'acidité gastrique :

L'avancée en âge entraine une diminution de synthèse des sécrétions acides de l'estomac. La prévalence d'hypochlorydrie qui concerne 2% de la population avant 60 ans concerne 5% des personnes plus âgées. Plus étonnant, 90% des sujets atteints d'une infection à Helicobacter pylori souffrent d'hypochlorydrie ! Certains médicaments diminuent la sécrétion d'acide gastrique comme les IPP (anti acides) pris au long cours et peuvent créer un environnement favorable à une prolifération bactérienne (qui ne sont pas détruites par l'acidité de l'estomac). L'hypothyroidie, les Bypass, la radiothérapie comme le déséquilibre du système neuro végétatif diminuent les sécrétions acides de l'estomac.

Des sécrétions de l'estomac aux symptômes intestinaux : 

Si vous connaissez des fermentations et troubles du transit, n'hésitez pas à vous préoccuper des sécrétions suffisamment acides de votre estomac, garantes d'une étape de digestion/assimilation intestinale apaisée.

A quel moment surviennent vos brûlures gastriques ?

Les brûlures gastriques apparaissant avant les repas sont plutôt en lien avec un excès d'acidité gastrique.

Les brûlures gastriques apparaissant après sont plutôt en lien avec un manque d'acidité gastrique.

Le test au bicarbonate peut également renseigner sur l'excès ou le manque d'acidité gastrique.

Test au bicarbonate, mode d'emploi :

Le matin au lever, l'estomac vide :

- dissoudre 1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium dans un verre d'eau,

- buvez et lancez le chronomètre,

- arrêtez le chronomètre à la première éructation,

- faites ce test de 3 à 5 jours consécutifs.

Si plus de 2 minutes pour obtenir l'éructation, l'hypochlorydrie est probable. Si plus de 5 minutes voire aucune, elle est certaine.

Le bicarbonate réagit rapidement avec l'HCL et produit du CO2 en grande quantité d'où une éructation importante et rapide normalement.

Solutions naturelles :

Des plantes apéritives dites toniques amères comme la gentiane, le gingembre, la menthe poivrée, la verveine odorante sont à prendre 10 minutes avant le repas pour favoriser la sécrétion d'acide chlorydrique. Les aliments protéinés seront consommés en tout début de repas, moment où l'acidité gastrique est la plus importante. 

Du jus de pomme de terre et de chou, de l'aloe vera, de l'argile blanche, du bicarbonate de sodium, du lithothamne et des plantes émollientes telles la guimauve et la réglisse seront conseillées en cas d'hyperchlorydrie. A prendre en fin de repas et entre les prises alimentaires pour tamponner l'excès d'acidité.


Articles similaires

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.