En Maud' Naturo
Naturopathie à Lyon

En Maud' Naturo, naturopathie à Lyon

Hypothyroïdie, quand ça tourne au ralenti

Santé naturelle

Hypothyroïdie, quand votre organisme tourne au ralenti :

Fatigue, frilosité, transit ralenti, manque d'entrain et de vitalité sont des manifestations asymptomatiques qui méritent pourtant d'être prises au sérieux. Quand votre organisme tourne au ralenti, c'est que votre thyroïde est déréglée. 

 

La glande thyroïde, la grande régulatrice :

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à la base de votre cou. C'est la grande régulatrice du corps humain. Cette glande hormonale gère de nombreuses fonctions vitales : coeur, cerveau, croissance, consommation des graisses, des sucres...

Les hormones thyroïdiennes T4 et T3 :

La thyroïde fabrique deux hormones T4 et T3. La T4 contient 4 atomes d'iode et perd un atome quand elle se convertit en T3. La glande thyroïde produit 80% de T4 et 20% de T3. La T4 n'est pas directement active, à la différence de la T3. On dit que c'est une pro-hormone, car elle a besoin d'être transformée pour devenir active. La T4 se convertit en T3 en dehors de la glande thyroïde, dans des tissus périphériques, le foie essentiellement et un peu dans les reins. Un foie qui fonctionne parfaitement est donc indispensable pour avoir suffisamment d'hormones thyroïdiennes T3, la forme active. Sachez que le médicament Lévothyrox apporte de la T4 sans aucune garantie que votre foie assure une conversion optimale en T3. 

Les nutriments indispensables à votre thyroïde :

Pour assurer ses synthèses, votre glande thyroïde a besoin de nutriments : l'iode est une substance indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes, comme la tyrosine issue des protéines que nous mangeons. Les autres cofacteurs indispensables sont le zinc, le sélénium, le fer, le cuivre, les vitamines du groupe B, la vitamine A, la vitamine E et les acides gras essentiels oméga 3.

Les médicaments qui entravent le bon fonctionnement de votre thyroïde :

Outre les carences en certains nutriments indispensables au bon fonctionnement de votre glande thyroïde et une mauvaise conversion de T4 en T3, certains médicaments inhibent la conversion périphérique de T4 en T3 :

  • les bêtabloquants ;
  • certaines pilules contraceptives ;
  • le lithium ;
  • des corticoïdes ;
  • des antiépileptiques à la phénytoïne ;
  • la théophylline donnée dans des cas d'asthme ou de BPCO.

Les autres facteurs qui freinent votre thyroïde :

L'excès d'alcool, le tabac, le diabète, le plomb, le mercure, l'exposition aux pesticides freinent également la synthèse de T3. La glande thyroïde est très sensible aux polluants et perturbateurs endocriniens.

Les symptômes de l'hypothyroïdie :

L'hypothyroïdie se manifeste par divers symptômes :

  • ralentissement du métabolisme : frilosité quasi chronique, peu de transpiration ;
  • prise de poids excessive et rapide malgré un petit appétit ;
  • visage gonflé, paupières bouffies, apparence bouffie (myxoedème) ;
  • perte de la queue du sourcil (signe de Hertoghe), cheveux secs et cassants, diminution de la pilosité ;
  • peau et paume des mains plutôt jaunâtre ( la provitamine A - béta-carotène - ne se transforme pas bien en vitamine A) ;
  • peau sèche, squameuse ;
  • fatigue, perte d'énergie ;
  • le cerveau ralentit, l'esprit est moins alerte : élocution et gestes ralentis, oublis, troubles de la mémoire, incapacité à se concentrer ;
  • tendance à la dépression matinale qui se dissipe au long de la journée ;
  • somnolence ;
  • paresthésies : sensations de fourmillements, d'engourdissement dans les membres et les extrémités ;
  • crampe du mollet ;
  • syndrome du canal carpien ;
  • constipation.

C'est tout votre organisme qui tourne au ralenti !

Les signes clinique d'hypothyroïdie sont aussi importants (voire plus) que les analyses sanguines :

Ne comptez pas forcément sur les analyses sanguines prescrites par votre généraliste pour diagnostiquer une hypothyroïdie. Le médecin généraliste n'est habilité à prescrire qu'un dosage de TSH (hormone qui stimule la thyroïde dans sa fonction de sécrétion d'hormones thyroïdiennes) par convention avec la sécurité sociale. Le problème est que ce dosage est un très mauvais marqueur de la production des hormones thyroïdiennes actives. Il est tout à fait possible d'avoir une THS considérée comme normale et des sécrétions de T4 et / ou T3 totalement anormales. Un praticien de santé naturelle pourra vous prescrire des analyses dosant T4, T3 et T3 reverse (forme inactive de T3 souvent produite chez des personnes ayant suivi de nombreux régimes par exemple). 

Là où ça se complique, c'est que votre thyroïde peut être raplapla avec des analyses presque "dans les clous". Plus subtilement, la TSH peut être élevée et la T4 et T3 dans les normes. On parle alors d'hypothyroïdie fruste ou subclinique dont 1/3 des cas évoluera vers une hypothyroïdie avérée. Plus que la biologie, l'écoute attentive de la personne reçue en consultation permet d'orienter le praticien dans ses conseils.

Les solutions naturelles pour faire face à l'hypothyroïdie.

 

Dans votre assiette :

Veillez à avoir une alimentation suffisamment riches en protéines - notamment au petit-déjeuner pour l'apport en tyrosine et en phénylalanine précurseurs des hormones thyroïdiennes. Ajoutez régulièrement des algues bleues dans votre assiette pour l'apport en iode et zinc. N'abusez ni des crucifères (chou-fleur, brocoli, radis, navets etc) ni du soja en raison de leur potentiel effet goitrogène. Limitez la consommation de ces aliments à 3 fois par semaine. Les céréales à gluten et leurs dérivés ainsi que les produits laitiers de vache sont à limiter le plus possible. Les légumes, fruits rouges et oléagineux (noix, noisettes etc) sont à favoriser pour leur richesse en anti-oxydants.

Votre supplémentation micronutritionnelle :

Des déficits en iode, zinc, sélénium, fer, cuivre, vitamines du groupe B, vitamine A etet en acides gras essentiels oméga 3 sont à rechercher et à combler le cas échéant par une supplémentation micronutritionnelle. 

Les plantes qui soutiennent l'activité de votre thyroïde :

- l'avoine - Avena sativa ;

- la maca - Lepidium meyenii ;

- l'ashwagandha - Whitania somnifera ;

- le fucus - Fucus vesiculosus ;

- la laminaire - Laminaria japonica.

Le soutien de l'activité de vos glandes surrénales est à ne pas négliger :

- l'éleuthérocoque - Eleutherococcus senticosus ;

- l'églantier - Rosa canina ;

- le cassis - Ribes nigrum ;

- le ginseng - Panax ginseng Meyer.

Les huiles essentielles utiles en cas d'hypothyroïdie :

Le myrte commun - Myrtus communis, le giroflier Syzygium aromaticum et l'écorce de cannelle -Cinnamomum zeylanicum sont connus pour leur activité stimulante sur la thyroïde. 

N'oubliez pas de veiller au bon équilibre de votre microbiote intestinal car une candidose chronique (prolifération du Candida albicans) a toujours une action délétère sur le fonctionnement de la thyroïde.

Des solutions naturelles sont à votre disposition pour faire face aux disfonctionnements de votre thyroïde, alors ne laissez pas l'hypothyroïdie dérègler votre vie !


Articles similaires

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.