En Maud' Naturo
Naturopathie à Lyon

En Maud' Naturo, naturopathie à Lyon

Scarole et Marcellin, le meilleur au quotidien

Interview

Les démarches en naturopathie-micronutrition consistent à optimiser la qualité de l'assiette avant de proposer toute supplémentation. Les compléments alimentaires sont bien souvent incontournables pour corriger des carences identifiées mais ceux-ci arrivent en complément (comme leur nom l'indique) d'une alimentation à forte valeur micronutritionnelle (riche en vitamines et minéraux et faible en calorie). Quoi de mieux que de consommer des végétaux frais et locaux, cultivés de manière raisonnée par des producteurs talentueux ? Pour  ce faire, nous pouvons compter sur le talent et l'engagement de Scarole et Marcellin, épicerie gourmande qui oeuvre au quotidien pour nous offrir le meilleur des productions locales, saines et respectueuses de notre environnement. J'en ai déjà l'eau à la bouche ;-)

Bonjour, pouvez-vous vous présenter svp ?

Nous sommes Carole et Bertrand Cabanis alias Scarole et Marcellin ;-) Nous avons 39 (Carole) et 40 (Bertrand) ans et sommes journalistes de formation. Depuis 2013, nous sommes les épiciers-commerçants de la place Jules Guesde dans le 7° arrondissement à Lyon. Nous vous proposons des produits alimentaires de qualité, frais et locaux, du lundi au samedi.

Quel a été votre parcours jusqu'à la création de l'épicerie Scarole et Marcellin ?

Nous avons toujours été gourmands de produits sains et locaux. C'est en 2011 que nous avons amorcé une réorientation professionnelle. Nous souhaitions faire concilier passion et respect de nos valeurs écocitoyennes au sein de notre activité. La création de Scarole et Marcellin est ainsi le fruit de la rencontre d'un projet avec un quartier.

Carole : Mon papa était cuisiner. Il m'a donné de précieux conseils et partagé son expérience. La passion ne suffisant pas, j'ai suivi une formation de création d'entreprise et acquis des bases de gestion. Avec le statut de créatrice-gérante, j'ai ouvert l'épicerie Scarole et Marcellin en février 2013. Bertrand m'a rejoint en 2014.

4 ans après son ouverture, l'épicerie a évolué. Nous avons ouvert notre atelier-cuisine situé rue Chevreul en août 2017. Celui-ci représente aujourd'hui 20% de notre activité.

Nous sommes désormais une équipe de 9 personnes passionnées et motivées pour vous offrir de bons produits frais, sains et locaux au quotidien.

Quelles sont les valeurs défendues par Scarole et Marcellin ?

Notre projet de donner du sens à notre activité n'a cessé d'évoluer. Au démarrage, nous souhaitions proposer des produits locaux, pas forcément bio. Notre intérêt se portait sur les jeunes producteurs que nous avons sollicités pour offrir des produits respectueux de la terre et des saisons en circuit court. Notre souhait de créer une épicerie gourmande et humaine, offrant un lieu convivial riche en tissu social était prépondérant.  

Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est un circuit court également appelé locavore ?

Le circuit court répond à nos valeurs de respect de la Terre, du vivant et des saisons. Quand c'est bon pour la terre, c'est bon pour l'Homme. Une abondance de produits agricoles de qualité est cultivée dans notre région. Il nous paraissait donc inconcevable de proposer autre chose.  Scarole et Marcellin offre des produits qui respectent la saisonnalité, la proximité et les bonnes pratiques. A notre échelle, nous contribuons au soutien du tissu agricole régional en proposant des productions du Rhône, de l'Ain, de l'Ardèche et d'Isère. Nous sélectionnons des producteurs situés dans un périmètre compris entre 30 à 50 km. N'étant ni sectaires ni extrémistes, l'épicerie fine nécessite parfois d'élargir ce cercle de provenance. C'est le cas pour notre Comté et Morbier qui viennent du Jura. Il en est de même pour les agrumes Bio de Sicile proposés en saison. Evidemment, nous nous assurons des bonnes pratiques de chacun de nos collaborateurs.

Comment sélectionnez-vous les producteurs avec lesquels vous collaborez ? Avez-vous établi une sorte de cahier des charges ?

Comme nous le disions précédemment, les pratiques biologiques ne constituaient pas forcément une priorité au démarrage de notre activité. C'est devenu de plus en plus important au fil de nos rencontres, observations et constats. Les cultures doivent s'adapter au changement climatique.

Actuellement, nous proposons environ 30% de produits bio.

Nous travaillons avant tout avec des producteurs qui partagent les valeurs qui nous sont chères :

- le respect de la Terre et  du vivant ;

- le respect des saisons ;

- l'emploi raisonné et parcimonieux de produits phyto sanitaires ;

-la passion de transmettre la culture de produits gouteux.

Nous avons à coeur d'aider nos clients à retrouver le bon goût des choses simples et naturelles. Cela parait un peu cliché mais notre plus grande satisfaction est d'entendre des personnes nous remerciant de s'être véritablement régalées avec un aliment banal comme la pomme-de-terre par exemple. Des végétaux de qualité se suffisent à eux-mêmes la plupart de temps. Il devient souvent inutile de passer des heures en cuisine pour les sublimer. La passion des choses simples pourrait résumer notre leitmotiv.

Vous ne tarissez jamais d'éloges lorsque vous parlez des producteurs avec les quels vous collaborez...

On leur doit tout ! Derrière chaque produit, il y a des histoires et des Hommes que nous nous efforçons de mettre en valeur. A notre manière, nous essayons de rapprocher le monde rural de la ville. Les producteurs locaux ont besoin d'être connus, reconnus et soutenus. Nous, urbains, avons faim de "naturalité" et de produits sains et qualitatifs. Aujourd'hui, nous avons la chance de collaborer avec 70 à 80 producteurs locaux.

Nous espérons être des révélateurs de talents ;-)

Nous sélectionnons nos "pépites" parmi des groupements tels "Monts et coteaux du lyonnais", le syndicat des Jeunes agriculteurs, l'ARDAP etc. Nous sommes également très attentifs au bouche-à-oreille sur les marchés et nous tenons à remercier Bruno Grange, toujours présent pour provoquer les belles rencontres et faciliter les échanges et découvertes.

Vos engagements et votre discours sont recevables par le plus grand nombre actuellement. Pourtant, vous étiez un peu novateurs en 2013 à l'ouverture de Scarole et Marcellin. Avez-vous été confrontés à certaines réticences ?

N'étant aucunement des "extrémistes", nous avons introduit notre engagement en orientant notre discours et nos actions sur la sensibilisation du public. En tant que magasin de "deuxième génération", nous proposons bien plus que de l'alimentaire, même et surtout de qualité. Nous avons beaucoup communiqué sur l'utilisation raisonnable et raisonnée des emballages et de la réduction des déchets. Le gaspillage alimentaire est l'affaire de tous ! 

La valorisation des résidus alimentaires nous importe tout autant. Les épluchures de notre atelier-cuisine sont ainsi collectées et valorisées par OUICOMPOST

Une prise de conscience sur l'utilisation des biens et ressources est engagée au sein de la société actuelle mais nous avons toujours voulu laisser le choixPour nous, l'éducation primera toujours sur l'obligation.

Pensez-vous que les changements d'habitudes de consommation prendront encore beaucoup de temps ?

Nous considérons qu'il est urgent de prendre le temps, mais de ne pas en perdre !

Chacun peut agir à son échelle et c'est la somme des efforts cumulés qui feront les grands changements.

En ce sens, vous avez participé à un beau projet au sein du quartier... Comment est né le Compost Jules Guesde ?

Nous essayons modestement de faire notre part dans la réduction et la valorisation des déchets. La création du Compost Jules Guesde est le fruits de discussions et de sollicitations de nos clients. C'est ainsi que nous avons créé l'association du Compost Jules Guesde* avec l'aide et le soutien des habitants du quartier. Ce projet a suscité un véritable engouement ! Nous saluons également l'engagement et la collaboration de la métropole de Lyon. Fidèles à notre souci d'éducation, nous avons organisé des ateliers de sensibilisation à la gestion des déchets avec les enfants de l'école Berthelot.

A présent, le compost du square Jules Guesde est devenu un lieu de rencontres, d'échanges et de partage.

*Carole est présidente du Compost Jules Guesde et Bertrand trésorier adjoint.

Pourriez-vous nous donner quelques astuces pour nous aider à réduire nos déchets ?

Notre maxime : le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas ;-)

En pratique, cela consiste à faire ses courses selon les besoins et c'est pour cela que nous proposons des moitiés de choux, de courges etc par exemple.  

Privilégiez le vrac si possible avec des sacs en tissu réutilisables et lavables quasiment à l'infini. Nous accueillons avec grand plaisir vos contenants pour vos achats de produits frais et cuisinés (houmous, salades composées, plats cuisinés...).

La "réutilisation" est également une notion importante. Cela pourra sembler banal mais nécessite toutefois une petite réflexion au risque de casser certains automatismes. Par exemple, un sac kraft utilisé une seule fois sera plus "polluant" que 10 sacs plastique utilisés 40 fois chacun ! Nous ne recommandons nullement de vous équiper de plastique, nous proposons une piste de réflexion nécessaire à une évolution des comportements de consommation.

Est-ce que Scarole et Marcellin nous réserve de nouvelles surprises ?

Pas vraiment de surprises, nous élargissons simplement notre offre de plats cuisinés dans notre atelier en proposant un repas composé de protéines végétales un jour par semaine. Nous répondons ainsi à une demande de notre clientèle. Cécile, l'une de nos cuisinières formée à la naturopathie, veille à la composition de menus équilibrés au quotidien et particulièrement le mercredi, jour "véggé". Des plats sains et savoureux vont attendent de la même manière ce jour-là et vous trouverez toujours notre gamme plus traditionnelle le mercredi (quiches maison par exemple). La diversité alimentaire fait partie de nos souhaits d'éducation culinaire et comportementale.

Nous continuerons de proposer sans ne jamais rien imposer.

Comme à notre habitude, nous proposons en laissant toujours le choix.

 

Vos contacts :

Scarole et Marcellin 

98 rue Béchevelin

69007 LYON

04 26 00 04 97


Articles similaires

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.